Face à la pandémie du coronavirus, l’union nationale doit se faire et les querelles politiques n’ont plus aucun sens.
Je pense à nos entreprises, nos artisans, nos commerçants qui sont d’ores et déjà ou qui vont être dans un avenir proche dans des difficultés financières particulièrement graves.
La solidarité de l’état doit leur être totalement acquise pour passer ce cap difficile et y survivre.
Je pense aussi aux familles qui devant garder leurs enfants à domicile vivent des contraintes familiales et professionnelles particulièrement compliquées.
C’est tous ensemble avec un esprit de solidarité mais sans céder à la panique que nous devrons nous serrer les coudes et surmonter cette crise.
Je vous souhaite à tous de pouvoir y faire face en vous appuyant sur la solidarité des uns et des autres.