La pandémie les a amené à s’adapter pour assurer leur rôle pédagogique dans un contexte tellement difficile dû aux précautions sanitaires.
Au niveau, par exemple, du collège Simone Veil à Châteaurenard, le «distanciel» a été un sujet majeur vu le nombre excessif de 1000 collégiens.
Les mesures d’horaires qui ont été décalés, comme des récréations et de la demi- pension, ont été possibles en exonérant les 6èmes de cours le lundi, les 5èmes le mardi etc … remplacés par des visioconférences les jours correspondants.
Bien entendu l’extension du collège sur le terrain contigu est une nécessité absolue, comme je le préconisais et le Département travaille dans cette direction.

Au Lycée, la réadaptation de l’établissement dès le 2 Novembre avec un sens de circulation, la cafétéria ouverte et privilégiée, avec des zones dévolues aux secondes et d’autres au premières, la séparation en 2 niveaux par classe et en utilisant toutes celles qui ne sont pas occupées en attendant les terminales l’année prochaine, sécurisent les jeunes comme leurs parents.

Évidemment le port du masque est la règle dans ces établissements comme dans leurs abords !
Toutes ma reconnaissance à tous. Notre jeunesse ne doit pas être une génération sacrifiée.