Le débat a surtout porté sur une affaire très grave : les révélations de Mme Houlette , Procureur de la République du parquet financier lors de son audition à la commission d’enquête concernant l’affaire FILLON .
Attention , il ne s’agit pas de se substituer à la justice qui se prononcera sur le fond mais plutôt sur la forme c’est à dire la procédure .
▪️Pour quelle raison la procédure a t-elle subi une accélération qui a vu une mise en examen prononcée en un temps record et juste avant l’élection présidentielle ?
▪️Mme Houlette devait informer le Procureur Général chaque jour par notes ! (et on peut aisément se douter que le ministre de la justice de l’époque, Mr Urvoas , déjà condamné pour diffusion d’informations, l’était également !)
▪️Que sont devenues ces notes ?
La justice a t-elle été instrumentalisée par des intérêts politiciens ?
Les conséquences sur l’élection présidentielle ont été évidentes : elles ont vu le candidat Fillon disqualifié ( de peu) pour le second tour .
L’indépendance de la justice ainsi que la séparation des pouvoirs est un garant de notre démocratie… toute la lumière doit être faite !
Évidemment ce problème d’une gravité exceptionnelle a suscité beaucoup d’émotions dans l’hémicycle !