Rubrique : Union européenne
Publiée le 29 septembre 2020

M. Bernard Reynès attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les vives inquiétudes soulevées par les associations caritatives, telles que la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône, à propos de l’aide alimentaire au niveau européen. En effet, ces associations bénéficient notamment du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) qui leur permet notamment de disposer de 100 à 120 tonnes de produits de base, soit près de 30 % des produits qu’elles distribuent. Cet apport essentiel offre une stabilité et une régularité des denrées distribuées aux personnes dans le besoin. La crise de la covid-19 et ses conséquences économiques et sociales ont particulièrement frappé les populations. De nombreuses familles se sont retrouvées avec une baisse de revenus ou ont perdu leur emploi et le nombre d’inscrits a véritablement explosé en six mois. Cette aide n’a toujours pas été versée et les denrées commencent à s’amenuiser. Considérant que ce fonds permet aux associations d’agir contre la pauvreté et la précarité, il lui demande d’intervenir auprès de ses homologues européens afin que soit versé rapidement le montant 2020 et que soit maintenu le budget actuel du FEAD dans le cadre des discussions européennes à venir.