Cette nouvelle attaque perpétrée dans un commissariat un peu plus d’un mois après celle de Rambouillet qui a coûté la vie à Stéphanie Monfermé démontre, s’il le fallait encore, l’urgence absolue à enfin agir pour soutenir nos forces de l’ordre. La peur doit changer de camp !