Visioconférence avec le président de la Confédération des Commerçants de France en présence de Christian Jacob

Je ne vais pas revenir sur la situation dramatique du commerce de proximité mais plutôt sur des propositions concrètes qui me paraissent indispensables pour sauver nos commerces maintenant et pour remettre «la machine en marche» immédiatement.
◼️ Au niveau national :
◾️ Loyers :
Nous proposons des crédits d’impôts jusqu’à 70% des loyers pour leur exonération temporaire.
◾️ Gestion des stocks :
Nous demandons aux banques de payer à date les échéances des fournisseurs et d’étaler sur 9 mois le remboursement pas les professionnels avec une garantie de l’État.
◾️ Soldes :
Black Friday comme soldes d’hiver entre Noël et le 1er Janvier sont une absurdité.
Les soldes doivent se dérouler fin janvier et nous souhaitons que, de façon générale, elles devraient se dérouler, 4 fois par an, pendant une semaine et à la fin de chaque saison.
▪️La numérisation : il faut aider les commerçants à passer le cap de la commande en ligne de façon systématique pour combattre le poids des GAFA (Amazon, etc ….) sachant que le «click & collect » ne représente que 10 % de leur chiffre d’affaire.

Enfin, il est temps que le parlement s’empare de ces sujets au travers d’États Généraux du commerce ! La protection sociale des indépendants doit faire partie des propositions à venir.

◼️ Au niveau local :
Il faut relancer le dialogue local pour arrêter les décisions arbitraires venant de Paris.
Je propose la création de commissions extra municipales et de façon plus générale, de plate-forme au niveau municipal ou intercommunal avec les associations de commerçants, les municipalités, la CCI, les parlementaires et un représentant de la Préfecture pour travailler de façon coordonnée et être force de propositions concrètes.

Sauver nos commerces de proximité c’est l’affaire de tous pour sauver la vie de nos centre-villes. Ils n’ont pas besoin de compassion mais de solutions concrètes pour maintenant et pour demain !