L’hommage rendu vendredi aux victimes des attentats du 13 novembre qui avaient fait 130 morts et 350 blessés nous rappelle que la vague djihadiste qui a frappé la France il y a cinq ans n’est pas totalement terminée. En témoigne la récente succession d’attaques contre notre pays et nos valeurs, de l’assassinat de Samuel Paty à l’attaque dans la basilique de Nice deux semaines plus tard.

La menace terroriste n’a pas diminué en France, il faut, plus que jamais, rester mobilisés contre l’islamisme.