En réponse à la colère exprimée par les forces de l’ordre ce mercredi, le Conseil Constitutionnel vient de censurer partiellement ou entièrement 7 des 22 articles de la Loi Sécurité globale qui lui ont été soumis.

Exit donc l’utilisation de drones lors des manifestations, de caméras embarquées mais plus grave encore, suppression de l’article sur « la provocation à l’identification des forces de l’ordre » qui avait pour but de les protéger en pénalisant la diffusion malveillante de leur image en opération.

Le Conseil des sages, saisi par 120 Députés et Sénateurs majoritairement de gauche mais également par Castex envoie de fait un mauvais signal à tous ceux qui souhaitent voir la Sécurité érigée en priorité nationale. Aujourd’hui Macron annonce la création d’un statut de « mort pour le service de la République » … Honorer nos morts c’est bien le minimum que l’on puisse faire mais je préférerais de loin que la République défende ceux qui doivent nous protéger plutôt que d’organiser des oraisons funèbres.