J’ai organisé hier en visioconférence une réunion régionale PACA de l’association Centre-Ville en Mouvement. Certes je suis favorable à une évolution du commerce en ligne et la COVID a accéléré cette tendance mais le e-commerce doit être un complément du commerce de proximité traditionnel et surtout pas s’y substituer. « Le flux physique » reste indispensable et le numérique ne doit pas ôter le « vivant » du commerce de proximité.
Co-Président à l’Assemblée Nationale du Groupe d’Études Commerce, Artisanat et Métiers d’Art, je regrette de ne pas être associé aux réflexions sur la création d’une plateforme numérique au sein de Terre de Provence agglomération. Membre du Conseil d’Administration de Centre-Ville en Mouvement, association qui mutualise au niveau national toutes les bonnes pratiques pour défendre le commerce, je persiste à penser que ces commerces de proximité sont l’âme de nos centres-villes et de nos villages, le lieu où se crée le lien entre les habitants.
Un rideau de commerçant fermé, c’est un peu nos villages et nos villes qui meurent.
Le combat continue !