Communiqué : Quel mépris pour la ruralité ! - Bernard REYNÈS
Votre député
TwitterFacebook
Actualités

Posté le Déc 7, 2016 dans Actualités Bernard Reynès, Dans les médias, Diaporama, Diaporama accueil

Communiqué : Quel mépris pour la ruralité !

Communiqué : Quel mépris pour la ruralité !

Réunis dans leur très grande majorité, ce lundi 5 décembre à Eyragues, les Présidents des intercommunalités Terre de Provence, Vallée des Baux et ACCM et les maires, ont pris connaissance de l’amendement parlementaire déposé par des députés marseillais et métropolitain demandant la fusion du Département et de la Métropole Aix-Marseille. Ils ont établi le communiqué de presse suivant :
“Après que Jean-Claude GAUDIN, Sénateur-Maire de Marseille et Président de la Métropole Aix-Marseille Provence, que Martine VASSAL, Présidente du Conseil Départemental des Bouches du
Rhône et que Christian ESTROSI, Président du Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur, se soient clairement positionnés contre toute intégration des communes du Pays d’Arles dans la Métropole Aix-Marseille Provence,
Après que le Préfet de Région ait clairement exprimé son souhait que l’organisation du Pays d’Arles se fasse selon les désirs des Maires, l’État n’ayant aucune volonté d’interférer sur les choix des élus de ce territoire,
Nous sommes extrêmement choqués que des Députés Marseillais et de la Métropole déposent un amendement, dans le cadre de la Loi sur le statut de Paris et l’aménagement métropolitain, demandant un rapport sur la fusion entre le Département et la Métropole sans prendre avis des 29 communes hors Métropole et sans exprimer le moindre souhait de les associer à la réflexion. Peut-on accepter un tel mép ris de la ruralité ?
Nous posons un préalable non négociable : le refus de l’immense majorité des élus de ce territoire d’intégrer la Métropole, structure tentaculaire de 92 communes dans laquelle nous n’ex isterions plus,
Nous signifions notre attachement très fort au Département des Bouches du Rhône dont nous souhaitons qu’il exerce l’intégralité de ses compétences par conventionnement avec la Métropole et de plein exercice sur le territoire hors Métropole, Enfin, nous affirmons comme principe que la ruralité ne peut en aucun cas être gommée de l’organisation de notre territoire en étant systématiquement intégrée aux agglomérations. C’est l’un des enjeux locaux, régionaux et nationaux les plus importants des prochaines années, que d’exprimer la solidarité avec la ruralité dont l’identité forte doit être protégée par des institutions qui garantissent sa pérennité.”
Dans ce prolongement, le Député Reynès interviendra, le mardi 13 décembre prochain, dans l’hémicyle de l’Assemblée Nationale pour interpeller le Premier Ministre sur le thème de la défense de la ruralité.
Top