La conférence de presse du 1er ministre a été décevante car trop floue concernant le déconfinement et a ressemblé à un long exercice d’auto justification.
Finalement, aucune décision d’envergure ne sera prise avant 15 jours !
Or , comment ignorer que nous sommes au 50 ème rang mondial en terme de tests réalisés alors que nous sommes le 4 ème pays le plus impacté par l’épidémie !
Le débat sur le déconfinement progressif , écoles, commerces , entreprises , est reporté à la 1 ère semaine de Mai .
Des pas en avant , des pas en arrière ( écoles , visites dans les EHPAD, âge plancher de déconfinement par exemple ) des contradictions des membres du gouvernement entre eux , ne sont pas de nature à rassurer nos concitoyens !
Or la réouverture progressive des commerces , bars , restaurants sous conditions de sécurité est une priorité absolue .
L’esprit d’unité et de rassemblement nous a amené pour autant à voter le PLFR ( projet de loi de finance rectificative) concernant entre autres la suppression de la TVA sur les masques et gels hydroalcooliques .
La réunion de Christian Jacob avec le 1 er ministre a suscité des inquiétudes vives devant l’incapacité du gouvernement de fournir masques et tests en nombre suffisant pour être prêt à un déconfinement progressif à partir du 11 mai .
Une désorganisation des services de l’Etat est aussi certainement la cause de nos difficultés par un excès de centralisation qui freine les initiatives des collectivités territoriales.
Les Agences Régionales de Santé, le Rectorat ne devraient ils pas être mises sous l’autorité unique des seuls Préfets pour assurer une meilleure cohésion ?
La création d’une commission d’enquête est d’ailleurs demandée pour faire la lumière sur tous ces dysfonctionnements !

SÉCURITÉ
Les événements graves de ces derniers jours prouvent que le confinement n’est pas appliqué dans certains quartiers et peuvent être les prémices de situations de moins en moins contrôlées !
Les agressions contre Police Nationale , Police Municipale, Gendarmerie , pompiers et personnels de la pénitentiaire sont insupportables !
Y a t il un lien avec la libération de 10 000 détenus , 300 chaque jour et une estimation de 50 000 à terme ?
Le confinement de 50 % des effectifs des forces de l’ordre , sauf gendarmerie , pour cause de repos parfaitement compréhensible , ne sera pas sans conséquences !
Rappelons aussi que la justice marchant au ralenti , la thrombose des parquets ne fait que s’aggraver et de nombreux dossiers restent en suspend.
La sortie de prison anticipée des personnes radicalisées pose encore plus le problème de leur suivi !

SANTÉ
Il n’y a aucune coordination sur la mise à disposition des masques . Chaque territoire improvise , et la répartition est parfaitement aléatoire !
Là aussi , l’autorité de chaque Préfet s’impose !
Comment le gouvernement sera t il en capacité d’imposer les masques à partir du 11 mai , au moins dans les transports en commun , si ceux ci ne sont pas disponibles en nombre suffisant ?
Or rappelons que leur usage est fait autant pour protéger ceux qui les portent que pour éviter de contaminer l’entourage.
Le tracking (ou traçage au COVID 19 )est un sujet majeur qui peut être attentatoire aux libertés individuelles et bafouer le secret médical .
J’apprends à l’instant qu’un débat suivi d’un vote à ce sujet aura lieu le 28 avril à 17 h .
Aucune disposition ne peut être prise sans l’avis du parlement !
Concernant les EHPAD, le nombre des décès pourrait être minoré car toutes les informations ne remontent pas !
Enfin certains s’interrogent si , les procès faits au Professeur Raoult, ne masquent pas des conflits d’intérêt avec les industries et les laboratoires médicaux…..

ÉCONOMIE
Tout repartira avec la reprise économique.
L’exonération des charges sociales et fiscales doit être un préalable pour le temps du confinement !
Un arrêté de catastrophe naturelle doit permettre d’impliquer davantage les assurances !
Le gouvernement dégage 60 milliards d’aides dont entre autres :
20 pour le chômage partiel ( dédommagement difficile à obtenir pour nombre d’entreprises)!
20 en fonds de soutien.
5 pour financer la participation de l’Etat aux entreprises stratégiques, technologiques et sanitaires .
1 pour le soutien aux personnes et ménages en grande précarité.
Or cafés , restaurants ne sont pas inclus dans le plan de relance !
Il faut sauver nos entreprises , nos artisans , nos commerces de proximité !
Il convient d’exiger un contrôle par le parlement de toutes les mesures de soutien !
Un tableau de bord de la reprise par activité est urgent tout en laissant une certaine latitude pour , après le plan de déconfinement, reprendre leurs activités.
Les chambres consulaires devraient être mises à contribution pour , au cas par cas , réaliser un véritable cahier des charges comme le BTP l’a déjà initié , pour reprendre leur activité au plus tôt et avec des règles sanitaires précises !
Un véritable plan de relance s’impose !
Si l’on peut à la rigueur, comprendre un certain tâtonnement sur le plan sanitaire, tel n’est pas le cas au niveau économique !
Une pensée pour nos étudiants : leur permettre d’avoir une activité, stages d’entreprise par exemple ! Attention à une génération sacrifiée !

Voilà le débat qui a eu lieu entre les parlementaires. En plus des informations de toutes sortes et souvent contradictoires dont vous êtes abreuvés , j’espère qu’il contribuera à un peu plus de lisibilité pour un avenir encore bien incertain ! Soyez tous prudents