Tout d’abord, je voudrais vous souhaiter une bonne sortie de ce déconfinement progressif et de retrouver , dans une certaine mesure , des êtres chers et qui nous ont tant manqués.

3 points essentiels ont fait débat :

L’état d’urgence sanitaire .
Le vote en 2 ème lecture de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire . Le gouvernement souhaitait le prolonger jusqu’au 24 Juillet, nous l’avons ramené au 10 Juillet , avec un renouvellement ou pas à cette date .

Nous serons très vigilants sur la mise en place de l’application Stop Covid . Le traçage des personnes positives ne peut être attentatoire de façon significative aux libertés individuelles ni au secret médical . La conservation des données sera de 3 mois au maximum avec avis conforme de la CNIL .
Les « brigades sanitaires » n’auront pas de pouvoir de coercition et il n’y a pas d’obligation à répondre à leurs enquêtes .

La responsabilité juridique face à toute plainte au pénal .
Nous sommes contre une amnistie générale qui exonèrerait toute responsabilité devant l’impréparation dès le mois de décembre de la crise sanitaire . Elle empêcherait toute commission d’enquête concernant la faiblesse de l’anticipation de cette pandémie .
Par contre , il s’agit clairement de faire la différence entre les décideurs , ministres et administration centrale et les exécutants , c’est à dire les maires , les chefs d’entreprise et les acteurs de terrain . Cette responsabilité ne doit pas s’exercer seulement durant le temps de confinement mais depuis le mois de Décembre. La Cour de Justice de la République a cette compétence.

La reprise économique.
Le guide de déconfinement reçu par les chefs d’entreprise depuis le ministère du Travail s’apparente souvent à une monstruosité bureaucratique . 64 pages souvent incompréhensibles , inspiré par un Conseil Scientifique déconnecté de la réalité du terrain des entreprises.
Il n’y aura pas de reprise économique si les commerçants , les artisans et tous les acteurs économiques ne se sentent pas sécurisés juridiquement !
Le manque d’un véritable plan de relance a été dénoncé .
Or il est indispensable notamment pour nos jeunes qui ne doivent pas être une génération sacrifiée.
Se pose aussi dès maintenant la nécessité de réfléchir à transférer partiellement au moins le transfert du soutien financier au chômage partiel vers la baisse des charges à l’emploi , que ce soient les charges patronales comme salariales pour lutter contre le chômage qui a véritablement explosé et redonner du pouvoir d’achat à nos concitoyens !
Enfin , avons nous anticipé sur un retour toujours possible de la pandémie pour , cette fois , ne plus être pris au dépourvu ?

Je vous fais grâce des mesures internes souhaitables pour un fonctionnement du parlement plus aisé afin qu’il puisse mieux exercer son rôle de contrôle de l’exécutif qui multiplie les ordonnances et cherche de plus à mieux masquer les divisions internes du groupe des députés LREM avec des menaces de scission !

Que ce 11 Mai vous apporte à tous un peu plus de sérénité dans une période difficile pour tous et je pense plus particulièrement à nos anciens comme à nos jeunes et à leur avenir !