Un ressortissant tunisien vient d’assassiner à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet (Yvelines) avant d’être abattu par d’autres agents.
Ni les propos convenus du 1er Ministre, ni le « en même temps » de Macron ne stopperont cette escalade de barbarie au cœur même de notre République. Jusqu’à quand se contenteront-ils de commenter au lieu de changer la politique sécuritaire de notre pays ?
Assez de déclarations de circonstances, de compassion, sans décisions concrètes et courageuses !
Raccompagner systématiquement les clandestins aux frontières serait une première étape. Il faut agir et vite !
Mes pensées vont aux proches de la victime, ses collègues et à tous les policiers qui risquent leur vie au quotidien pour nous protéger.