À l’heure où le Président de la République « souhaite » soutenir l’économie au plus près des territoires et des circuits courts, les commerces de proximité subissent leur deuxième fermeture administrative en quelques mois. Pendant ce temps, les grandes surfaces et les plateformes de e-commerce profitent pleinement de cette situation. C’est injuste et cela ne peut plus durer !
Combien de libraires, fleuristes ou autres commerces non-essentiels finiront à court terme par mettre la clé sous la porte ? Combien de centre-villes vont mourir à cause de cette décision gouvernementale ?

Nos petits commerçants font partie intégrante de notre quotidien, ils nous accueillent, nous conseillent, on les considère souvent comme un membre de la famille, pour certains d’entre nous ils sont même le seul visage souriant qu’ils croisent dans la journée. Peut-on ressentir la même humanité dans une grande surface ou en commandant sur internet ? Je ne le crois pas.

C’est pourquoi je demande avec les Députés Les Républicains à ce que les commerces non-essentiels respectant strictement les mesures sanitaires puissent rester ouverts pendant le confinement. Il en va de leur survie !