Claire Hédon, défenseure des droits, a une idée pour limiter les discriminations : mettre en place «des zones SANS contrôle d’identité» !
Mis à part faciliter l’activité des délinquants en créant des zones de non-droit au sein de la République, cette proposition totalement déconnectée du terrain démontre une fois encore que pour certains le problème dans les quartiers n’est pas la criminalité et la délinquance mais bien la police.
La loi doit être la même partout et pour tous, je ne peux que condamner cette proposition, énième atteinte à nos forces de l’ordre, exprimée (par coïncidence) le jour du lancement de la plateforme anti-discriminations d’Emmanuel Macron.
Les femmes et les hommes qui assurent notre protection jour après jour ne doivent pas devenir les accusés que l’on pointe du doigt à chaque occasion, ils sont les gardiens de nos valeurs républicaines et je leur apporte mon soutien inconditionnel !