Inauguration du forum du Collectif Provence - Bernard REYNÈS
Votre député
TwitterFacebook
Actualités

Posté le Juil 11, 2014 dans Discours

Inauguration du forum du Collectif Provence

Inauguration du forum du Collectif Provence

Personnalités annoncées :
Jack Sautel, maire de Maussane-les-Alpilles, et son conseil municipal
Plusieurs Maires des Alpilles (en attente confirmation)
Julien Sanchez, Maire de Beaucaire
Mireille Fougasse, adjointe au maire de Beaucaire
Plus de 100 responsables d’associations de culture et de traditions provençales seront présents également

Déroulé :
11h30 : visite des stands en compagnie des personnalités officielles
12h00 : Discours dans le patio si beau temps / sur l’estrade si pluie
de Jean-Pierre Richard, président du Collectif Prouvènço (15 min)
Jack Sautel
Bernard Reynès
12h30 : la chorale provençale d’Istres chantera 2 chansons en provençal
Apéritif

Discours :

Monsieur le Conseiller général,
Monsieur Jack Sautel,
Mesdames et messieurs les représentants des maires,
Monsieur le Président,
Mesdames et messieurs les représentants d’association,
Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie pour votre invitation à participer à cette nouvelle édition du forum des associations de culture et de traditions provençales.

Je tiens à vous féliciter pour la réussite de cette manifestation, dont je sais que l’organisation n’a pas été toujours simple, notamment pour cause de difficultés budgétaires, temporaires, rencontrées par l’association.

Le succès de cette journée est donc d’autant plus mérité.

Le nombre d’exposants – près de 80 – et leur diversité (costumes, édition, musique, …,) démontre toute la vitalité de notre culture provençale, dont nous ne pouvons que nous satisfaire.

J’ai coutume de dire que dans un monde bousculé, qui évolue en permanence, nous avons besoin de repères. Ces repères sont notre richesse. Il est donc primordial de les conserver. Il en va de notre identité, de nos traditions et de notre patrimoine, actuel et futur.

Ce combat pour la défense de nos traditions et de notre culture provençales est d’autant plus important que la nouvelle génération tend, par la force des choses, à s’en éloigner, perdant ainsi une part de son identité.

Chacun d’entre nous doit donc relever un défi : réinventer, moderniser cette culture provençale pour toucher les plus jeunes, et créer un lien intergénérationnel qui pérennisera notre culture, nos traditions. Et chacun d’entre vous, comme Mistral en son temps, en est un ambassadeur, un ambassadeur de notre histoire également.

Sachez que je suis engagé plus que jamais dans cette démarche de défense de notre lengo nostro. C’est la raison pour laquelle j’ai adhéré au groupe d’études « Langue régionale » constitué l’an passé à l’Assemblée nationale et qui, je l’espère, formulera des propositions concrètes pour soutenir et développer chaque culture régionale française.

Car il est de notre devoir, à tous, de transmettre notre patrimoine culturel à nos jeunes.

Le Collectif Prouvenço travaille sur un projet traduisant cette aspiration partagée, et auquel j’apporte tout mon soutien : la création de l’observatoire de la langue et de la culture provençale*, dont les fonctions seront multiples :
un pôle métiers, formations et professions, véritable outil au service de l’enseignement et de la transmission de la langue provençales
un pôle artistique et activités culturelle provençales
un pôle multimédia
un pôle événementiel au travers du festival des fontaines
un atelier de musicologie : le gabouret – tambourin, emblèmes de la musique provençale
un centre d’information et de documentation

En somme, un lieu de conservation et de promotion du patrimoine provençal et pour lequel vous pouvez compter bien évidemment sur mon soutien. Je vous souhaite une pleine réussite dans ce projet ambitieux.

Je voulais aussi revenir sur deux points qui j’en suis convaincu vous interpellent :
la charte européenne des langues régionales, dont la proposition de loi autorisant sa ratification a été votée à l’Assemblée nationale (Axel PONIATOWSKI disposait de votre procuration pour ce vote mais n’y a pas pris part).

Je sais combien ce texte méconnaît la spécificité de la langue provençale et d’autres langues régionales, en évoquant seulement l’occitan. Je comprend donc la perplexité de certains d’entre vous à l’égard de ce texte, qui est aujourd’hui dans les mains du Sénat.

Le redécoupage des régions, annoncé mardi dernier par le Premier Ministre Manuel Valls. Il semblerait que la nouvelle carte, qui sera rendue publique en 2015 seulement, ne modifie en rien la région PACA. Mais vous pouvez compter sur moi pour être très attentif à cette question, pour m’assurer que le nouveau « visage » de notre région respecte notre culture provençale, notre histoire. S’il le faut nous demanderons une consultation des habitants de PACA pour qu’ils s’expriment sur le devenir de leur territoire.

J’en finirai par ces quelques mots : Vivo Prouvenço et Longo Mai !

*Cet observatoire prendra ses quartiers à Cheval-Blanc, à la ferme Saint-Paul.

Top